J’ai fait … La Parisienne // Octobre Rose

Aujourd’hui j’écris un article assez particulier mais que tout le monde connaît plus ou moins, de prêt ou de loin. Vous l’aurez compris dans le titre mais je reprends pour la 2e année consécutive un article en rapport avec l’Octobre Rose. Si vous souhaitez voir le 1er article, c’est ICI et en plus, il pourra peut être vous donner quelques idées si vous avez envie de faire de jolis dessins sur vos ongles.
Je n’ai pas encore pris le temps de faire un don ou de participer d’une façon particulière donc c’est un peu ma façon à moi, pour le moment, d’en parler et de les mettre en avant.

Pour ceux qui me suivent sur Instagram ou sur Facebook, vous savez déjà que j’ai fait il y a quasiment 1 mois la course La Parisienne. Cette course organisée pour une cause : La recherche contre le cancer du sein. L’Octobre Rose ayant déjà commencé, je vous propose de vous parler de cette cause que les organisateurs ont mis en avant le temps d’une course et vous donner quelques informations sur la course en elle-même.

>> L’OCTOBRE ROSE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

L’Octobre Rose est une campagne de mobilisation annuelle dédiée à la recherche contre le cancer du sein. Il est libre à chacun de participer à cette campagne de différentes manières comme les dons, les participations à des événements ou simplement de jolis messages en faveur de cette recherche. Le symbole de cette campagne est le ruban rose.

Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez une femme et près d’une femme sur neuf sera concernée par cette maladie, de prêt ou de loin, au cours de sa vie. Les personnes les plus touchées sont les femmes plus âgées mais, comme toute maladie, on peut être toucher à toute âge … il ne faut donc pas négliger ce cancer (comme tout autre d’ailleurs).

L’Octobre Rose est donc là pour rappeler aux femmes de ne pas hésiter à aller se faire dépister, mobiliser tout le monde pour trouver des fonds à la recherche et montrer aux femmes atteintes de cette maladie que nous les soutenons d’une manière ou d’une autre.

Aujourd’hui, il existe plusieurs organisations ou associations qui se mobilisent pour la recherche contre le cancer du sein dont parmi elles :

LE CANCER DU SEIN, PARLONS – EN !

Cette association a été créé en 1994, en France, par les groupes Estée Lauder France et Marie Claire. A savoir que depuis 2004, l’association met en place le Prix du Ruban Rose afin de soutenir financièrement la recherche contre le cancer du sein.

Lien vers leur site internet : Le cancer du sein, parlons-en !

ROSE ASSOCIATION

Le groupe Rose Association a vu le jour par une équipe composée de différents coeurs de métier : des journalistes, des spécialistes de la communication & partenariats, des femmes travaillant dans le domaine médicale, etc.
Plus concrètement, l’association aide les femmes atteintes de cancer dans tout leur parcours patient. Un suivi complet est fait pour accompagner les femmes, les aider à trouver des solutions face à cette maladie et les soutenir pendant leur combat.

Lien vers leur site internet : Rose Association

FONDATION ARC 

La fondation ARC pour la recherche contre le cancer n’est pas une association spécialisée uniquement pour le cancer du sein mais elle s’occupe de tous les types de cancer et est donc concerné par l’Octobre Rose. Ils ont d’ailleurs créé une page spécifique pour cette mobilisation annuelle. Je connaissais déjà l’association car la FFTRI (Fédération Française de TRIathlon) est déjà partenaire de cette association. Cette fondation est une des plus importantes pour soutenir les personnes atteintes de cette maladie avec déjà plus de 320 projets de recherche soutenu en 2017, 16000 donateurs et un budget alloué en conséquence pour ces projets de recherche.

Lien vers leur site internet : Fondation ARC – Octobre rose

 

Alors évidemment, ce n’est pas les seules associations qui existent et je pense même qu’en dehors du national, il y en a des régionales, locales ou même internationales mais je ne l’ai connais pas toutes.

Vous en connaissez d’autres ? Partagez les nous !

 

>> LA PARISIENNE 2018, J’Y ÉTAIS !

1, 2, 3 … Gooooo ! Nous sommes le 09 Septembre 2018, il fait beau sur Paris et plus de 25000 femmes se réunissent autour d’une même cause … la recherche contre le cancer du sein ! Avec son entreprise, en famille ou seule, chacune des participantes a décidé de courir pour soutenir ses femmes, proches ou non, atteintes d’un cancer du sein.

Comment j’ai eu l’idée d’y participer ?

Personnellement, j’y avais déjà participé en 2015 avec mon ancienne entreprise. Ce jour là, il avait plu, je n’étais pas au plus grand de ma forme et j’avais donc marché quasi sur tout le parcours … enfin un peu la galère quoi ! Le point positif est que j’avais adoré l’ambiance, les encouragements de la foule et l’idée de participer avec mes collègues !
L’année d’après je devais réitérer ma participation mais je ne m’en sentais pas capable alors j’ai préféré annuler que d’être déçue de moi encore une année. Je sais que l’idée est surtout de courir pour une bonne cause mais quand on a été une coureuse pendant longtemps, on a toujours à cœur à faire une bonne course dès qu’on participer à une compétition.

Cette année, nouvelle entreprise depuis plus d’1 an et celle-ci a décidé de participer après ne pas l’avoir fait non plus en 2017. Je n’ai jamais donc connu la participation de La Parisienne avec ma nouvelle entreprise.
Mon service prenant en charge toute l’organisation, je me suis dit que ce serait bête que je ne le fasse pas !

La Parisienne du début à la fin …

On a donc décidé d’envoyer les demandes de participation à toutes les filles de la région parisienne et nous avons eu quand même quelques retours. L’envie de participer était donc encore plus présente.
Au fond, j’aurais pu décidé de me désinscrire de notre groupe comme quelques unes l’ont fait (pour diverses raisons) mais je me suis motivée et est décidée de ne pas lâcher l’affaire et d’accompagner mes collègues dans l’aventure. Le compte à rebours était lancé et il n’y avait plus qu’à !!

Inscription des filles, bons de commande pour l’organisation, relance pour les certificats médicaux, petits mails d’informations, remplissage des sacs, etc. Nous avons été au maximum efficace et je suis fière de nous ! La petite surprise : Nous avions même prévu des t-shirts personnalisés entreprise pour nos participantes chéries. On ne créé pas de team de rêve sans rien faire, n’est-ce pas ?!

 

 

Le jour même, ça s’est passé comment ?

6:OO = Il est temps de se lever. Etant l’organisatrice principale de notre équipe, j’ai eu le droit de récupérer tous les sacs de mes participantes. J’habite à un bon 30min de la course et il faut arriver en avance pour trouver une place alors on se motive ! Je vous avoue qu’au moment où je me suis levée, je me suis demandée ce qui mettait encore passée par la tête pour avoir cette idée farfelue !

6:45 / 6:50 = Je récupère une collègue dans le 14e. Et oui, j’ai quand même 3 cartons remplis dans ma voiture. Je veux bien dire que j’ai un peu de bras mais quand même, il me faudra de l’aide pour tout transporter.

07:15 = Heure de RDV à La Terrasse du 7e. Nous sommes le 1er SAS, nous avons des horaires à respecter si nous ne voulons pas attendre trop longtemps donc j’ai demandé aux filles de me rejoindre à cette heure là. Oui c’est tôt mais ça nous évite d’attendre trop longtemps sur la ligne de départ (et encore…). Vous vous en doutez, tout le monde ne sera pas à l’heure.

07:40 = Nous partons direction la course. Enfin ! Toutes les filles sont là. Je vais déposer les sacs que nous avons pris en trop (heureusement j’ai trouvé de la place à 700m) et nous partons direction la course ou plutôt les différentes étapes pour accéder à la ligne de départ 🙂

08:45 = Le SAS bleu ouvre officiellement. Alléluia, nous allons pouvoir avancer mais malheureusement nous ne sommes pas dans les 1ères du SAS. Si je pouvais vous donner un conseil, si vous avez le choix, prenez le 1er SAS et n’hésitez pas à être bien en avance sur leurs horaires car il y a tellement de mondes que vous ne partirez pas dans les premières sinon. Peut être mon seul regret d’être avec des filles qui ne connaissent pas ce genre de courses et se préoccupent donc moins des horaires.

10:30 = Le départ est donné. Enfin en fait je dirais plutôt que nous partons enfin !! Oui oui si vous calculez, nous avons attendu un bon 1h30 entre l’ouverture du SAS et le départ de notre vague (et on est le 1er SAS !!). Quand je vous disais qu’il ne fallait pas négliger les horaires des organisateurs …
Petit point négatif, il fait beau et chaud (ça c’est un point positif) mais du coup, nous attendons près d’1 heure sur le pont de l’Alma en plein soleil ! On cuit, on perd des forces et nos jambes sont complètement coupés. Personnellement, mon dos me criait de vite démarrer sinon il me lâchait.
Pour nous faire patienter, nous avons quand même le droit à quelques animations et nous en profitons pour danser et profiter de cette bonne ambiance !

Quelques centaines de mètre plus tard (je dirais même un bon kilomètre), le passage se dégage petit à petit et nous pouvons commencer à courir. Je suis toute seule de mon équipe car j’ai l’habitude des départs en masse donc je me faufile comme je peux. Je commence à doubler des filles de l’équipe qui avait choppé la vague d’avant, une collègue me rattrape assez rapidement (enfin après 2.5km environ) et nous courons un petit peu toutes les 2 ensembles mais je lui dis vite de partir sans moi car je sens que mes jambes ont décidé de ne pas me suivre. Déception le retour. Au fond je sais que ça allait arriver car j’ai très peu d’entraînement, des arrêts de longue durée à cause de douleur donc cela ne me surprend pas. Je continue comme je peux en serrant les dents et en profitant de l’ambiance.
Une collègue que je venais de doubler me rattrape et nous décidons de courir ensemble … Nous finirons d’ailleurs la course ensemble ! Quel bonheur !! Nous alternons course et marche rapide mais nous ne pourrons pas faire plus pour cette année.

Nous sommes au 4e kilomètre, nous arrivons vers les Invalides et notre 1er bonheur arrive enfin … le ravitaillement ! Bananes, eaux … il y en a pour tout le monde. Personnellement ce ne sera que de l’eau car je ne raffole pas des bananes (Sportive, moi ? Ha ha). Petite déception d’ailleurs à ce niveau car il faisait tellement chaud qu’un 2e ravitaillement n’aurait pas été de refus.

Les encouragements du public fusent, les encouragements entre coureuses aussi, les musiciens et groupes sont de la partie et 7km plus tard, après 53.58min de courses (Il ne fallait pas que je dépasse 54min ha ha), nous arrivons enfin !! Bonheur, frustration des blessures passés, chaleur, émotions … tout y est mais qu’est-ce que nous sommes heureuses d’avoir fini !!

12:00 / 12:15 = C’est fini pour nous. Il est temps de récupérer nos affaires aux consignes, nous recevons notre temps par SMS, nous nous retrouvons toutes pour nous féliciter et se dire en revoir, nous récupérons tous les petits cadeaux de l’organisation (rose pour tout le monde, petits gâteaux, jus de fruit, totebag, etc.) et voilà une belle matinée de terminée !

 

 

Après tout ça, une impression

Globalement, si je devais résumer, je dirais que La Parisienne, c’est :
– une ambiance particulière et chaleureuse
– une organisation tout au long de l’année
– des programmes d’entraînements pour toutes les coureuses
– une course de 7km dans les rues de Paris
– un moment de partage 100% féminin (ou presque)
– une attente parfois assez longue
– une foule immense qui t’encourage tout au long du parcours
– des packs tarifs à ne pas négliger (et oui, il ne faut pas oublier ce petit point)
– une course pour toutes (coureuses ou marcheuses)

 

2623_35f9736d94396c08ae6493391fb17d45

 

Vous voulez en savoir plus sur la course, n’hésitez pas à visiter ce site !

Pour retrouver la vidéo faite par les organisateurs :

 

Alors envie de faire l’année prochaine ? Et si on se lançait le défi de participer toutes ensembles ?

Parce que nous aussi on veut #Aimerlongtempslesfemmesdenosvies ! et nous aussi on veut voir la vie en rose ! #protégeonslesfemmesquenousaimons

Des bisous p’tits hiboux !

 

Publicités

8 commentaires sur “J’ai fait … La Parisienne // Octobre Rose

  1. Hello ! Je suis contente que des gens courent pour des causes comme ça, c’est hyper important d’être sensibilisé au cancer ! Nous on a eu une course du genre à Brest aussi mais je pouvais pas y participer, je travaillais :/ C’est un super geste que tu as fait là !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s